visuel

Présentation

Le Bout du Monde, le bar-scène de Vevey,

mérite d’être sauvegardé grâce à vous.

 

Salut à toutexs, 

Ce texte vous présente, en résumé, comment fonctionne Le Bout du Monde et l’Association Autour du Monde, à Vevey. C’est avec des chiffres que nous allons dévoiler nos actions. Au fil des ans, nos activités se sont développées et ont permis à un nombre incalculable de projets de naître. 

Depuis maintenant plus de 17 ans Le Bout du Monde suit son chemin à l’Orient de la ville de Vevey. Né de l’utopie un peu folle de 14 ami∙e∙x∙s, ce lieu d’échanges et de spectacles offre avec son Association Autour du Monde depuis presque deux décennies : des concerts, des contes, des performances théâtrales, des spectacles d’impros, des projections, des soirées jeux, des soirées dessins, des soirées de soutien à des associations locales, des soirées dansantes, des débats sociétaux, des jams musicales, des sessions de musique irlandaise, des spectacles de magie... 

Lors de la création du Bout du Monde S.A., les fondateurices et actionnaires de la société ont manifesté de manière unanime leur ferme volonté de ne pas rechercher à tout prix du profit. Car leur priorité a été avant tout de créer et d’animer de façon populaire ce quartier de la ville tout en offrant un travail correctement rémunéré à de nombreuses personnes. Ainsi, en 17 ans Le Bout du Monde n’a jamais versé un centime de dividende et l’argent de nos occasionnels excédents a servi de façon systématique à améliorer les conditions salariales des collaborateurices et étoffer l’offre et les conditions d’accueil de l’Antre, notre salle où se déroule notre programme événementiel. 

Au total, ce sont plus d’une centaine d’animations qui sont proposées chaque année à l’est de la ville. Fait à relever : l’entrée y est toujours libre et un chapeau est présenté à la sortie des animations. Cette façon de faire permet au public de venir découvrir toutes sortes d’univers et de créations de manière inclusive favorisant la curiosité de chacun∙e∙x! Ainsi donc, se sont plus de 5000 spectateurices qui assistent chaque saison à nos animations ! La programmation couvre un grand nombre d’univers et chacun∙e∙x peut y trouver son plaisir. 

Chaque animation comporte différents coûts : 

Un défraiement pour les artistes.
Un appartement pour loger les artistes.
Un repas avec les bénévoles et les artistes réalisé souvent par un∙e de ces mêmes bénévoles.
Des boissons...
Les charges de location de l’Antre.
Les charges d’électricité, afin de mettre en lumière et de sonoriser nos spectacles.
Un défraiement pour la technique.
La communication qui nous permet de vous faire venir nombreu∙se∙x∙s (affiches, flyers, réseaux sociaux).
Un∙e responsable de soirée qui coordonne l’animation. 

Le coût moyen d’une animation au Bout du Monde se monte à environ 1000 CHF. Il est à noter que sans l’aide de centaines de bénévoles (porteureuse de chapeau, cuisinier∙e∙x, technicien∙ne∙x∙s...) durant toutes ces années nous n’aurions jamais pu susciter un tel foisonnement culturel. Les chapeaux qui sont tenus à la fin de chaque animation couvrent un peu plus de 20% cette somme. 

J’ai sorti, aujourd’hui, ma calculette et les comptes depuis 2003. Ce petit bar‐scène a financé depuis sa création, grâce à son activité de bistrot et à une gestion rigoureuse, près de 1800 projets. Cela représente un montant de 1'400'000 CHF.

 

Franchement, ce chiffre m’a donné un peu le vertige. Et partager une partie de cette manne avec des artistes loc∙ale∙au∙x∙s pour la plus grande majorité est un immense bonheur ! 

Le festival qui a lieu chaque année en octobre entre le théâtre de l’Oriental et Le Bout du Monde ainsi qu’une partie de la saison sont financés par l’Association Autour du Monde qui reçoit quelques petites subventions (un peu moins de 20% du budget). Le reste est principalement financé par les dons/cotisations et les bars et buvettes que nous tenons à travers la ville de Vevey en collaboration avec différents acteurices de cette même ville (Festival Images, Direction de la culture de la ville de Vevey, Animai, Fête Multiculturelle etc...). Pour être tout à fait clair, pour 1 CHF investi par la collectivité publique dans notre structure c’est pratiquement 20 CHF qui se retrouvent injectés, majoritairement, dans le tissu économique local. 

La crise actuelle a mis dans une situation difficile notre structure qui se finance largement par ses activités intra et extra muros. 

Depuis sa création un certain nombre de principes forts accompagnent la gestion du bar‐scène : 

Les salaires sont égaux entre tou∙te∙x∙s les différent.e.x.s collaborateurices quels que soient leur poste dans la structure. Pour un plein temps, c’est le salaire minimum de la convention collective de la restauration qui est en vigueur. Aujourd’hui ce sont 18 personnes qui sont salariées et bénéficient d’un revenu dans notre structure. 

Les décisions majeures sont votées par l’ensemble de l’équipe selon des techniques de gouvernance horizontale. Au fil des années, ce sont plus de 150 personnes salariées qui ont participé au projet et qui ont ainsi enrichi de leur présence Le Bout du Monde. Lieu de passage par excellence, le bar‐scène, a ainsi permis d’offrir des revenus et une expérience de travail à de nombreuses personnes. 

Le cadre de travail se veut le plus décontracté et égalitaire possible. Lorsque servir un café ou une bière devient un acte qui non seulement offre un poste de travail mais crée aussi de la culture et de l’animation accessibles à tous, l’activité quotidienne prend un autre sens ! 

Notre petite salle de concert permet de se former aux métiers de la scène. Nombreu∙se∙x∙s sont les collaborateurices qui ont pu se former dans le cadre de notre structure au son, à la lumière, à la programmation, à la communication, à l’accueil des artistes... Après un passage dans notre structure de nombreuses personnes ont trouvé des opportunités de travail dans des festivals, des grandes salles, des postes de technicien∙ne∙x∙s... 

L’Antre est aussi un tremplin essentiel pour les musicien∙ne∙x∙s région∙ale∙au∙x∙s afin de présenter leurs projets au public. 

Le bistrot, lieu d’échanges par excellence, a permis des rencontres enrichissantes qui sont souvent à l’origine de la création de projets sociaux et culturels de qualité. On peut donner l’exemple d’un court métrage tourné dans la région où un réalisateur avait trouvé l’ensemble de son équipe (acteurices, technicien∙ne∙x∙s, producteurice...) sur le zinc du Bout du Monde. 

La politique de prix du bistrot, malgré les dépenses conséquentes dans nos activités culturelles, s’est toujours voulue inclusive. Nous avons toujours permis à chacun∙ne∙x de pouvoir venir dans notre salle sans obligation de consommation. Depuis quelques temps nous avons mis en place le principe du suspendu, qui permet à chacun∙e∙x d’offrir pour le prix d’un café (3,30), une boisson pour une personne n’ayant pas les moyens financiers de payer. Sans avoir à le justifier, on peut ainsi boire un verre grâce à la solidarité d’autres visiteurices ! 

Un plus petit volet de notre association est celui de nos projets sociaux à travers le monde ! Souvent, avec de tout petits montants nous avons réalisé des projets bénévolement pour partager notre chance avec d’autres à l’autre bout du monde...Voici quelques exemples de ce que nous avons accompli en 17 ans: soutenir un festival indigène à Tlapa au Mexique, financer la construction d’une maison pour une famille à San Pablo La Laguna au Guatemala, collaborer à l’amélioration d’une ferme bio de café près de Cali en Colombie, construire et améliorer des boulangeries dans 5 centres de détentions dans le sud de l’Équateur afin d’aider à la réinsertion et soutenir des personnes privées de liberté ainsi que leur famille, financer des opérations médicales à des personnes dans le dénuement le plus extrême à Loja en Équateur, organiser des spectacles de cirque pour des enfants malades à Loja en Équateur, financer en partie la création du festival Samay à Cochabamba en Bolivie, soutenir l’édition d’un livre de contes en bande dessinée à la Paz en Bolivie et la liste est encore longue ... 

Le Bout du Monde est un carrefour pour de nombreuses personnes et la quantité de projets nés de ce bistrot est hallucinante. Aujourd’hui, nous avons besoin plus que jamais de votre soutien afin de continuer nos activités et d’offrir un lieu convivial, social et culturel pour la ville de Vevey ! 

Venez boire un café, offrir « un suspendu », manger un petit truc, partager un moment avec nous et aider selon vos moyens à ce que se poursuive la belle aventure du Bout du Monde, un lieu qui compte beaucoup dans l’animation de Vevey.

Fred et l’équipe du Bout du Monde

Si vous avez des questions je reste à votre disposition. 

fred@leboutdumonde.ch 

Le Bout du Monde S.A.
BCV
CH77 00767 000S 5062 1817 

Programme de septembre